Publié le

Pour le coronavirus les contraintes à respecter

Dans le blog précédant il a été montré que c’était le manque de prévision et la méconnaissance des bases de la gestion de projets qui étaient une de causes qui avait provoqué la catastrophe du coronavirus.

Dans celui-ci sont montrées les des bases de la gestion de projets et les démarches qui peuvent être utilisées pour « un processus non prévisible santé » (coronavirus).

En gestion de projets 3 notions sont liées ; l’objectif du projet, son coût et son délai, c’est ce qu’indiquent les trois contraintes du triangle d’or.

1. la qualité des prestations
2. son coût
3. son délai

à + temps correspond un + coût

Le croquis montre que dans un triangle si l’on veut conserver constant un côté, dans notre cas la qualité de l’objet du projet, on constate que toute augmentation de son délai correspond une augmentation de son coût Sans de maîtrise du délai il n »y a pas de maîtrise de son coût

Pour certains projets il sera nécessaire de prendre en compte des contraintes extérieures, des risques possibles (exemple intempéries)

Le risque prévisible peut être matérialisé au départ par le prolongement de la troisième arrête d’un tétraèdre.

Si un tel risque prévisible intervient l’augmentation de la longueur de son arrête cela aura comme conséquences de provoquer des dépassements de son délai et de son coût.

Nota : ce n’est pas le cas pour les « processus risques non prévisible santé » où les conséquences seront dans un rapport négatifs exponentiels

Remarque : Les conséquences des décalages qui peuvent se produire en gestion de projets sont de retarder d’autant la livraison du projet et d’augmenter sa dépense financière.

Ce n’est pas le cas pour des « processus non prévisibles de santé » où les conséquences non contrôlables peuvent être considérables.

Dans le premier cas on se trouve face un problème de notre société dans le deuxième c’est la nature qui impose le problème, c’est à la société de réagir au plus tôt.

« Pour un risque non prévisible santé », on ne connait ni son commencement, ni sa fin, ni son importance, de ce fait on doit :

    • s’assurer de pouvoir commencer à tout moment et d’éviter de provoquer tous décalages,
    • effectuer une analyse exhaustive pour déterminer en fonction des connaissances actuelles, les différents scénarios pour contenir et résoudre les problèmes.

De plus, d’autres dispositions devront être prises pour prendre en compte : son évolution et tenir compte des ressources limitées à mettre en œuvre en particulier le lissage des équipements onéreux sur les différentes sites.

***********************

Dans le prochain blog, pour un processus d’un « risque non prévisible santé », seront présentées l’importance de l’analyse et de la prévision pour élaborer les prescriptions et les procédures à utiliser, acceptées par tous les intervenants concernés, qui seront à exécuter dès l’apparition du virus.